top of page
Rechercher
  • Légion filiale 35

IN MEMORIAM - Lt Col(ret) Richard Aubin 1941-2022


Au mois d'octobre madame Katia Aubin, fille du Lt Col(ret) Richard Aubin, est entrée en contact avec la cde Isabelle Lussier Linteau et lui a parlé de son père, un vétéran de l'Aviation royale canadienne, qui avait demandé l'aide médicale à mourir le 11 novembre à 11h00.


(Lt Col (ret) Richard Aubin et sa fille Katia Aubin)

Dès lors, la cde Isabelle m'a contacté afin que nous mettions en branle le processus d'obtention d'une courtepointe de la vaillance et la présence d'une délégation de notre filiale auprès de son père le jour de son dernier envol. Il nous fallait agir rapidement car le 11 novembre approchait aussi vite qu'un avion de chasse survolant le ciel. Le cde Marcel Delage s'est gentiment occupé de coordonner le tout selon les volontés du Lt Col(ret) Aubin et de la famille. Madame Bonnie Frappier, de l'organisme ''Quilts of valour'' a répondu à l'appel en offrant une magnifique courtepointe au vétéran aviateur quelques jours avant son départ.


(Madame Bonnie Frappier et le Lt Col(ret) Richard Aubin) Le 11 novembre une délégation de notre filiale s'est présentée à la résidence du Lt Col(ret)Aubin afin de lui apporter, ainsi qu'à sa famille, chaleur et réconfort quelques heures seulement avant son dernier voyage.


(Entourant Lt Col(ret) Richard Aubin, de gauche à droite: Pierre Samson, Walter Pidgeon, Florent Coutu, Isabelle Lussier Linteau, Rémi-Jules Bernard) En mon nom personnel, au nom du conseil exécutif et des membres de la Filiale 35, permettez-moi d'offrir à ses enfants Patrice, Stéphanie, Katia et Alex, ainsi qu'à la famille, nos plus sincères condoléances et l'expression de notre sympathie la plus profonde pour la perte de leur père, Lt Col(ret) Richard Aubin. Perdre un être cher n'est certes pas un moment facile à passer et c'est dans ces moments que le support de la famille, des amis et des camarades est réconfortant et essentiel afin d'aider à apaiser la douleur ressentie. Sa fille, Katia Aubin, avait ce message pour nous: ''Merci infiniment pour vos mots et pensées.

Vous n'avez pas idée de tout le réconfort que votre générosité a apporté à ma famille et moi-même. Nous n'avions pas d'attente et vous êtes tous embarqués avec nous et avez été présents. Jamais je n'aurais pensé recevoir autant de douceur et de soutien des Forces, des vétérans et de la Légion. Le coquelicot a pris une toute nouvelle dimension dans ma tête, mais surtout dans mon coeur. Mon père a été extrêmement touché par la présence des vétérans le jour de son départ. Au nom de mon frère et mes soeurs, je vous remercie de tout coeur. Jamais nous n'oublierons et je vous promets de porter le coquelicot à tous les ans dorénavant. Je penserai à votre immense générosité et soutien.''


Le lieutenant-colonel Richard Aubin a obtenu son brevet de pilote en 1964. En 1973, il obtient ses qualifications de pilote de chasse à Cold Lake où il a été instructeur sur les T-33 et CF-5 avant de devenir pilote de chasse en 1975 sur le CF-5 à l’escadron 433 de Bagotville. En 1979, il gradue du Collège d’État-Major à Toronto. Il est ensuite promu successivement aux postes de Commandant du centre de recrutement de Montréal, Chef des opérations de la base de Bagotville et Commandant de l’École de langues des Forces armées canadiennes de St-Jean. En 1988, après 29 ans, il quitte les Forces Armées Canadiennes et poursuit sa carrière à Air Alliance (Directeur des opérations aériennes et des services techniques), Transports Canada (Gestionnaire, aviation commerciale) et consultant à sa retraite. En souvenir, une photo du Lt Col(ret) Richard Aubin a été publié dans l'onglet ''IN MEMORIAM'' du site internet de notre filiale. Nous nous souviendrons! Stéphane Vincent président Lien de l'avis de décès: https://maisongarneau.sharingmemories.ca/site/RichardAubin.html?s=40

0 vue0 commentaire
Post: Blog2 Post
bottom of page