Rechercher
  • Légion filiale 35

En ce jour du 23 octobre en 1969...


(Photo: Monument commémoratif au parc Point Pleasant à Halifax, en hommage aux 9 marins ayant perdu la vie)


Le NCSM Kootenay était un destroyer de la Marine royale canadienne. En 1969, un accident en mer tue 9 marins et en blesse 53. C’est le plus grand désastre de l’histoire de la marine canadienne en temps de paix.


Le NCSM Kootenay quitte son port d’attache, Halifax, en Nouvelle-Écosse, le 5 septembre 1969 pour participer à des exercices navals, avec des escales prévues aux Bermudes, au Danemark et à Plymouth, en Angleterre. Le 23 octobre, le navire se trouve dans l’Atlantique Nord, à approximativement 210 miles nautiques à l’ouest de Plymouth, au sein d’une flottille de 10 vaisseaux qui reviennent vers leur port d’attache. Le NCSM Kootenay navigue avec un équipage au complet comptant 12 officiers et 237 marins.


Tôt dans la matinée, les NCSM Kootenay et Saguenay se séparent de la flottille pour effectuer des exercices en mer à pleine puissance, des tests de routine trimestriels. Peu après 8 h, alors que le navire avance à pleine puissance, l’équipage entend un son qu’il décrira comme un « son d’orgue devenant de plus en plus aigu ». Quelques secondes plus tard, une énorme explosion secoue la salle des machines et envoie une boule de feu géante dans la coursive intérieure principale du navire. En quelques minutes, une épaisse fumée noire envahit le navire.


Le matelot de deuxième classe Allan Bell, qui a été grièvement brûlé dans l’accident, décrit ainsi la scène horrifiante : « Nous avons entendu un boum, puis il a eu ce mur de flammes qui venait de la boîte d’engrenages de tribord. Le feu a alors entièrement envahi la salle des machines. Presque aussitôt, on s’est tous retrouvés en feu… Imaginez neuf personnes en feu qui essaient de monter à une échelle… Vous brûlez et votre peau se détache… J’étais convaincu que j’allais mourir ».


La fumée qui se répand dans le navire est si épaisse que les hommes doivent chercher les échelles de sortie en avançant sur leurs mains et leurs genoux. La lutte contre l’incendie s’annonce difficile. La plus grande partie de l’équipement de lutte contre le feu est entreposée juste à l’extérieur de la salle des machines et a été endommagée par l’explosion. Des membres de l’équipage s’équipent d’appareils respiratoires pour la plongée pour pouvoir aller chercher les victimes et les aider.


En 2002, la marine a ouvert les portes d’un nouveau centre de formation à la lutte contre les incendies à la Base des Forces canadiennes Halifax. Le centre est baptisé « Centre d’instruction en matière de lutte contre les avaries Kootenay »en l’honneur des victimes et pour se rappeler les leçons apprises à l’issue de cette tragédie.


Nous nous souviendrons d'eux...


(Source - Le désastre du NCSM Kootenay - L'encyclopédie canadienne.)

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout