Rechercher
  • Légion filiale 35

Cérémonie de mise en terre des cendres de la Cde Marie-Jeanne Pinard (1928-2020)



Je tiens en mon nom, Colonel retraité Georges Rousseau, du Corps blindé royal canadien, rendre hommage à Marie Jeanne une grande pionnière de l'intégration des femmes au Régiment. Elle a su parrainer multiples débutantes face à la vie et aux défis de milicienne. Elle nous a quittés pour rejoindre les autres héros du Régiment dans le grand "leager" au paradis. Repose en paix chère collègue.


C’était hier, 18 mai 2021; que ces mots, ces ponctuations et ces phrases ont été lus devant l’urne funéraire de Marie-Jeanne au cimetière Saint-Michel de Trois-Rivières par Richard Boisclair, Sergent d’armes de la Légion royale canadienne – filiale 35. Sa voix résonnait dans le silence brisé seulement par les chants d’oiseaux et les notes de musiques de notre hymne national « O Canada » et du « Dernier poste ».


Richard Boisclair : J’ai connu Marie Jeanne quand je suis arrivé à Trois-Rivières en octobre 1994. Elle était membre du mess des Adjudant et Sergent du manège du 12e RBC et c’est là que je l’ai vu pour la première fois. Dans ce temps-là, il y avait presqu’a toutes les deux semaines des « party » au mess des Séniors Nco et Marie Jeanne était presque toujours présente. Adsum aussi à toutes les activités régimentaires comme les « mess dinner », les parades, journées du souvenir, le dîner de la troupe et les changements de commandants au 12e régiment blindé du Canada (RBC).


Covid oblige, seul treize membres de la LRC 35 étaient présents en petite délégation, mais les citer tous seraient trop long, laissons plutôt la place aux souvenirs de Marie-Jeanne. Notons toutefois la présence de Madame Louise Linteau, cette dernière a pris soins du Sergent Pinard dans sa fin de vie, et du Padré Cde Jean-Pierre Guay.


Colonel retraité Denis Mercier : Nous avons perdu une pionnière. RIP Marie Jeanne tu le mérites bien. Je suis stupéfait de constater combien de personnes s'adressent à elle par son prénom uniquement ! C'est un honneur que nous réservons aux meilleurs amis. Nous la pleurons tous. ADSUM et puisses-tu chère Marie Jeanne ne rencontrer que du bien là où tu es rendue. Veille sur nous.


Les témoignages d’anciens frères d’armes n’ont cessé d’affluer depuis l’annonce de son décès, comme ce dernier du Capitaine retraité (Prêtre à la retraite) Jean-Yves Marchand : C'est avec émotion que j'ai appris le décès du sergent Marie-Jeanne Carley (je l'ai connue sous ce nom). Vers la fin des années '60, j'étais allé au Bureau Régimentaire pour m'enrôler, et il était vraiment rassurant d'être accueilli par son visage souriant, alors qu'intérieurement j'étais très nerveux, c'est le moins qu'on puisse dire! J'ai quitté le Régiment dans les années '72 / '73. Je ne l'ai revue qu'au début des années 2010 (si ma mémoire est exacte). J'étais près d'elle lors du repas au cours duquel on m'a remis la pièce métallique de membre à vie de l'Association du 12e RBC (membre 570). J'ai été frappé par la même amabilité que j'avais jadis connue et par son ouverture d'esprit. Je suis certain que bien des personnes qui l'ont connue en auraient long à dire, si je m'en réfère au nombre d'hommages qu'on a faits d'elle. Je tenais quant à moi à la remercier de ce qu'elle a été, tant pour moi que pour bien des personnes!


Eric de Wallens ©

Officier des relations publiques

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Gardons le contact!

Chers camarades, La clémente température estivale nous permet d'apprécier encore davantage le retour, tant attendu, à une plus grande normalité dans notre quotidien. Visites familiales, rassemblements